La vigne

votre parcours :
Amateur
2. La vigne

Quels sont les cépages autorisés ?

Cliquez ici

Il y a 3 cépages majoritaires en Champagne.

Associez chaque cépage à sa description.


1.

Le saviez-vous ?

L’arbane, le petit meslier, le pinot blanc et le pinot gris, sont d’anciens cépages encore autorisés qui représentent moins de 0,3% du vignoble.

 

Arbane

Pinot gris

Quels sont les systèmes de taille autorisés ?

Cliquez ici

4 systèmes de taille sont autorisés en Champagne.

Identifiez les différents systèmes de tailles
en associant leurs noms avec leurs descriptions.


Quels sont les autres travaux de la vigne ?

Cliquez ici

Au fur et à mesure de la pousse de la vigne, les travaux,
dits “travaux en vert”, s’enchaînent :

Liage :
consiste à attacher les sarments
aux fils de supports.

Dans la foulée de la taille, début avril, on effectue le liage. Les sarments sont passés de part
et d’autre du fil de support, puis attachés avec un petit fil de fer protégé de papier
ou autre matière biodégradable.

C’est une opération manuelle qui requiert précision et rapidité.

Ebourgeonnage :
pour éliminer les pousses superflues.

L’ébourgeonnage a lieu mi-mai. Il consiste à éliminer tous les bourgeons non fructifères
qui poussent sur les vieilles charpentes et risquent de détourner la sève des bourgeons principaux.

Relevage des fils :
pour permettre le palissage qui va suivre.

Lorsque les rameaux atteignent 50 cm (fin mai), il est nécessaire de les relever
et de les maintenir dans cette position verticale au moyen de fils releveurs
situés à environ 30 cm au-dessus des fils de support.

Palissage :
pour séparer les rameaux entre eux,
les ordonner et les contenir entre les fils.

Le palissage, en juin, permet d’éviter que les feuilles ne soient tassées
les unes sur les autres, afin qu’elles captent le maximum de soleil et bénéficient
d’une bonne aération, leur évitant la pourriture.

Rognages :
pour éviter l’exubérance des rameaux
et la prédominance de la végétation sur la fructification.

Le rognage est une “taille d’été”.
Il commence fin juin-début juillet, avant ou après la floraison, et dure
jusqu’aux vendanges. L’opération se fait en 2 passages minimum et jusqu’à 4.

Qu’est-ce que la viticulture durable ?

Cliquez ici

Depuis 2000,
la Champagne est engagée dans une viticulture durable
avec 4 enjeux majeurs :

Réduction des intrants
et maîtrise des risques
pour la santé
et l’environnement

Préservation et mise en valeur
des terroirs,
de la biodiversité
et des paysages

Gestion responsable
de l’eau, des effluents,
des sous-produits
et des déchets

Défi énergétique
et climatique :

amélioration du bilan carbone
de la filière

1.

Le saviez-vous ?

Pour lutter contre les vers de la grappe, les produits chimiques sont remplacés par la confusion sexuelle, qui consiste à perturber la rencontre des papillons mâles et femelles, limitant ainsi la naissance de chenilles.

 

Confusion sexuelle

Diffuseur de phéromones

Le rendement de la vigne est-il limité ?

Cliquez ici

Le Comité Champagne fixe chaque année le
rendement maximum
qui peut être cueilli à l’hectare, à l’intérieur de la limite fixée
par la réglementation européenne.

Rendement maximum moyen
des 10 dernières années
13 500 kg/ha

La Champagne a créé un système de réserve,
géré par le Comité Champagne, qui permet, les bonnes années,
de mettre de côté une partie de la récolte
afin d’en disposer ultérieurement 
en cas de récolte déficitaire (gelée, grêle…)
ou de demande exceptionnelle (an 2000).

Votre prochaine étape :

L’élaboration

Partagez :

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail to someone
Partagez

Partagez avec vos amis votre niveau de connaissance sur l’univers du Champagne.